3.3.16

Masssime, j'ai froid.


"La neige était de la partie."


Voila une semaine que je suis au Canada.
J'ai eu le temps de me faire une premier impression.

Bon, après, il ne faut pas oublier que je suis à Toronto, la plus grande ville du Canada.
Si un Canadien résumait la France à son expérience de 1 semaine dans un arrondissement de Paris, je me permettrais de l'insulter.

Le Canadien est aussi mélangé que la France. Y a des toutes la nationalités, tous les ages, tous les styles.. La différence, c'est pourquoi est-ce que c'est mélangé et jusqu’à quelle limite.

Les deux pays ont des discours bien spécifiques.

La France:
Venez, c'est ouvert, mais ici c'est la France. On vous donne un coup de main, bienvenue chez nous.
Le Canada:
Venez, c'est ouvert, ici c'est le Canada. On se donne un coup de main, bienvenue chez vous.

La nuance est subtil, mais c'est cela qui fait la différence.

Dans les deux pays, on donne la chance à tout le monde, tant que ce monde respecte les règles en place et se rend utile au pays. Mais la difference de discours est ce qui créer, ou ne créer pas de la jalousie, du racisme ou autre genre de discrimination.

--

Je me souviens de mes jours français où la neige était de la partie.
Le peu de jours par an ou la neige nous surprenait. Le jour ou absolument tout le pays arrivait en retard, peu importe ou il allait.
Le jour ou les sites des TCL ou de la RATP clignotaient aussi rouge qu'une caserne de pompier, parce 3 ou 4 centimetres de neige était subitement tombé sur l'espace d'une nuit.
Et la panique s'installe. Les parisiens veulent mettre des chaines à leur Porsche Cayenne, les lyonnais ferment les écoles et annulent les cours jusqu'à nouvel ordre.. etc.
Déjà à l'époque, cela me faisait rire, car je pensais avoir tout vu pendant mes années en Suisse. Un pays organisé, habitué à la neige, peu importe la temperature ou la tempête, toujours zen, parce que NON y a bel et bien pas le feu au putain de lac.

Mais jamais je n'aurais pu imaginé ce que les Canadiens encaissent chaque hiver. Depuis que je suis arrivé, la temperature s'est baladée entre 12 et -11.
20 à 30 centimetres de neige apparaissant en un temps record. Il suffit de se poser dans le noir pour regarder un film pour ensuite se rendre compte que le jardin à complètement changé de couleur.
Bref, le Canada, pas sans après-ski.